Le château aragonais de Baia

[module-353]

Le château aragonais de Baia.

Histoire depuis sa construction jusqu'à ces jours et le musée archéologique des champs Phlégréens, beaucoup de photos de ces lieux magique. Le château de Baia

  • Adresse: via Castello, 39 – 80070 Bacoli (NA)
  • Coordonnées GPS  pour rejoindre au parking du château:
    40.809762, 14.079527
  • Ouvert tous les jours 9h00 au 13h00
  • Fermé le mardi
  • Billet : € 4 
  • Billet réduit : € 2
  • Billet Circumflegreo : € 8
  • Billet Circumflegreo réduit: € 4

Avec le billet Circumflegreo on peut visiter: 

  • L'amphithéâtre de Pouzzoles.
  • Le musée archéologique des champs phlégréens à l'interieur du Château Aragonais de Baïes.
  • Le parc archéologique des thermes de Baïes.
  • Les fouilles archéologiques de Cumes.  


Le château aragonaise de Baia est situé sur un promontoire du hameau de Baia, dans la municipalité de Bacoli, une ville située à 15 km à l'ouest de la ville de Naples.
Il se trouve dans un point stratégique: environ 50 mètres d'altitude. Il domine tout le golfe de Pouzzoles. Les murs offrent une excellente visibilité sur tout le golfe et, grâce à cette caractéristique, les navires ennemis ne peuvent jamais arriver sans être vus.

On pense que là où se trouve maintenant le château aragonais se trouvait la villa de Giulio Ceseare, car Publius Cornelius Tacitus (historien romain) a écrit que la villa de l'empereur était située en hauteur et dominait tout le golfe de Baia.

Au temps de l'Empire Romain ce hameau et tous les champs phlégréens étaient une destination touristique pour les nobles et l'aristocratie romaine. Tout ça grâce aux bains thermaux naturels qui sont toujours présents sur ces terres (région volcanique).

En 1495 la construction du château a commencé par le roi Alphonse II d'Aragon et il a toujours été utilisé comme forteresse militaire.

En 1538 il y eut une éruption volcanique qui provoque la naissance d'une nouvelle montagne (monte nuovo en italien). Ensuite, le château a été restauré et modifié, en prenant ainsi presque la forme que nous voyons aujourd'hui.

En 1734, il a été encore une fois restauré par le roi Charles de Bourbon, après sa conquête du royaume de Naples contre les Autrichiens.

En 1799, Le château aragonaisde Baia a résisté aux attaques des flottes anglaises.

Après l'unification de l'Italie (1861), le château a été abandonné car il n'était plus utile à des fins militaires.

En 1927, Le château a été utilisé pour accueillir les orphelins (fils de militaires). Il a donc été restauré et l'apparence a été modifiée à nouveau.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été utilisé comme prison pour les prisonniers de guerre.

En 1980 la gestion du château aragonaisde Baia est passée à la région Campanie, qui a accueilli les victimes du tremblement de terre de Le musée archéologique des Champs Phlégréensl'Irpinia (dans la provence de Avellino).

En 1984, la gestion est passée à la Surintendance archéologique de Naples et de Caserte. Une partie du château est devenue le Musée archéologique des champs Phlégréens, dans lequel sont exposées toutes les découvertes archéologiques retrouvées :
- à Cuma,
- dans le parc submergé de Baia (ancien port Julius du Ier siècle après J.C., le port qui reliait Rome et l'Est),
- dans le Rione terra (la ville fantôme de Pouzzoles)
- dans les thermes archéologiques de Baia
- à Liternium (où se trouve la tombe de Scipion l'Africain)

Le château a été choisi comme site du musée en raison de son emplacement: au centre des champs phlégréens, pas loin des sites archéologiques sus-mentionnés.

Parmi les différentes découvertes il y a:
- la statue de Sérapis (un dieu égyptien), retrouvée dans le Macellum de Pouzzoles (ancien marché), également appelé le temple du Sérapis, comme la statue qui a été retrouvée;
- la nymphe de Punta Epitaffio retrouvée dans le port de Baia. Elle été submergée par la mer à cause du bradyseism (un phénomène volcanique qui soulève et abaisse le niveau du sol). On peut comprendre le niveau de profondeur à travers les sillons de la statue, créés et utilisés comme terrier par les lithodomes (dattes de mer). 

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.